Coravin ou comment l’invention du californien Greg Lambrecht pourrait changer la vie des amateurs de vin

Capture d’écran 2013-11-02 à 18.50.41

 

Une invention qui pourrait changer la manière de consommer le vin

Il existe de nombreux systèmes qui permettent de conserver le vin une fois la bouteille ouverte comme la célèbre pompe à vin qui évacue l’oxygène pour ne pas altérer le vin le temps qu’on finisse la bouteille les jours suivants. Mais si on voulait se servir qu’un seul verre de vin et attendre un mois avant de s’en servir à nouveau ? Et si on souhaitait faire découvrir à ses amis plusieurs vins sans devoir forcément finir toutes les bouteilles ? Et si on désirait goûter certains vins de sa cave tous les ans pour essayer de comprendre leur évolution ?

Le californien Greg Lambrecht s’est posé également toutes ses questions et bien d’autres avant d’avoir l’idée ingénieuse du Coravin. Cette idée a germé en lui au moment de la grossesse de sa femme qui a cessé de boire pendant quelques mois. Grand amateur de vin, Greg ne pouvait se résoudre à ouvrir seul une bouteille de vin et devoir en gaspiller une partie. Travaillant dans le milieu médical, il a eu l’intuition qu’une aiguille pourrait traverser le bouchon de liège et retirer le liquide sans apporter d’oxygène qui risquerait d’altérer la qualité du vin.

Un objet design, facile d’emploi et efficace

Mais il fallait concevoir un nouvel outil fiable et qui ne fasse pas penser à une seringue pour prise de sang, même si c’est celui de la vigne ! Après 23 prototypes et des années de recherche, Greg Lambrecht est parvenu au résultat souhaité : un objet design, facile d’emploi et efficace. Coravin ressemble à ces tire-bouchons design qu’on peut laisser sur son plan de travail de cuisine. En aluminium et plastique noir, cet objet stylé est pourvu d’un réceptacle qui accueille une capsule d’argon, un gaz inerte qui permet d’exercer une pression pour faire sortir le vin par la fine aiguille, une fois le bouchon transpercé délicatement. La structure élastique même du liège naturel permet de le percer sans effort et de surtout retirer l’aiguille sans laisser de trou laissant passer l’oxygène. Le liège prend en effet seulement quelques secondes pour retrouver sa forme initiale. Il suffit ensuite de verser le vin grâce à quelques pressions sur le Coravin et de stopper automatiquement le service simplement en relevant la bouteille.

 

 

On ne s’éloigne pas ainsi des gestes de la sommellerie : on présente la bouteille aux invités, on met en place devant eux l’outil sur la bouteille et on transperce sans effort la capsule et le bouchon. Il ne reste plus qu’à servir la quantité souhaitée, de retirer ensuite l’objet de la bouteille pour servir un autre vin. Si l’on passe d’un rouge à un blanc, une simple pression envoie à nouveau un peu de gaz dans l’aiguille pour éjecter les dernières gouttes du vin précédent. On peut également rincer l’aiguille à l’eau claire pour la stocker avant le prochain usage.

Les applications sont multiples 

On peut imaginer se constituer une cave de vins de garde dont on conserverait pour chaque lot une bouteille témoin qu’on testerait chaque année pour déterminer son ouverture optimale ou pour découvrir les effets du vieillissement progressif sur le vin sans devoir sacrifier une bouteille entière à chaque fois. Il serait également possible d’organiser entre amis des dégustations croisées de nombreuses bouteilles sans devoir forcément toutes les boire, etc…

Bien sûr ça n’empêche en rien le plaisir d’ouvrir une bouteille et de la partager, c’est simplement un outil nouveau qui met à la porté de tous la possibilité de choisir entre boire toute une bouteille en une fois ou bien de boire du vin au verre sans investir dans une machine style Enomatic. Coravin pourrrait être disponible mi 2014 en Europe si son inventeur trouve un distributeur. Il est vendu actuellement uniquement aux Etats-Unis sur le site de Coravin au prix de 279$. Les capsules permettant le service d’une quinzaine de verre sont vendues à l’unité 10,95 $.

A lire aussi :

 

Wine Access Technology from Coravin on Vimeo.

Commentaires

  1. Pour les particuliers le prix peut paraître élevé $300, mais pour les professionnels, bars à vin, restaurants, ça peut leur permettre d’offrir un nombre plus élevé de vins au verre. Très belle idée !

Exprimez-vous!