Burgundy : People with a Passion for Wine ! Un film de Rudi Goldman tourné pendant les Trois Glorieuses 2012

« Le plus grand évènement vinique et gastronomique dans le monde » Robert Parker

Rudi Goldman est un américain qui vit en Europe depuis plus de vingt ans. Il est le propriétaire de la société Media In English basée aux Pays-Bas et il a une longue expérience en tant que réalisateur et producteur de films récompensés par de nombreux prix de Los Angeles à Londres en passant par New York. Il vient de mettre en ligne « Burgundy: People with a Passion for Wine » qui raconte sa plongée au coeur de la plus grande fête du vin en Bourgogne, « Les Trois Glorieuses » pendant le long week-end de festivités de la dernière vente des vins des Hospices de Beaune.

« Il y a quelque chose de magnétique qui vous attire ici »

Rudi Goldman s’est plongé pendant trois jours dans l’ambiance si particulière des trois glorieuses en Bourgogne : « il y a quelque chose d’unique dans cet endroit, dans le monde du vin. Il fait ressortir la passion des gens. Pour tous les amoureux du vin dans le monde, il y a quelque chose de magnétique qui vous attire ici » affirme à la Paulée de Meursault Michael Madrigale, célèbre sommelier à New York. Le réalisateur a rencontré un grand nombre de personnalités du vin en Bourgogne dont Jacques Lardière de la Maison Louis Jadot,  Véronique Drouhin-Boss de la Maison Joseph Drouhin, Jérôme Brochot chef étoilé de l’hôtel-restaurant Le France à Montceau les Mines, Laurent Peugeot chef du Charlemangne à Pernand Vergelesses… Il a participé au Grumage de  Santenay ainsi qu’à la vente des Hospices de Beaune présidée en 2012 par Carla Bruni-Sarkozy et Guy Roux.

« Meursault, capital des grands vins de Bourgogne »

Enfin, il a bien évidemment terminé les « trois glorieuses » par la Paulée de Meursault où il a découvert la fameuse hospitalité des vignerons bourguignons. Après six heures passées à filmer les gens en train de manger, de boire et de s’amuser, Rudi Goldman et sa femme se préparaient à quitter la fête pour se restaurer à leur tour. C’était sans compter sur l’hospitalité du vigneron Vincent Bouzereau qui les invita chez lui à partager un casse croûte improvisé : « nous nous sommes retrouvés assis dans sa jolie cuisine typique, avec Vincent sortant du réfrigérateur une délicieuse terrine que son épouse Aline venait de  préparer, avec du pain frais et autres délices. « Ce Bourgogne Aligoté ira bien avec ce que vous allez manger», dit-il, en nous montrant une bouteille à moitié vide sans étiquette. Et le vin fut la hauteur des promesses. Inutile de dire que ce fut une très agréable surprise et que ces souvenirs vivront pour toujours en nous. »

Cliquer sur l’image pour voir le film sur Youtube

Exprimez-vous!